Ils ont pas des vies faciles…

Je vous parlais lors de l’un de mes précédents posts, du travail de l’éditeur via le manga BAKUMAN.

Il faut aussi savoir que la vie des auteurs est loin d’être facile.

Les auteurs réussissant à vivre de la BD sont peu nombreux.

En effet, selon l’excellent rapport de l’Association des critiques de Bande dessinée (ACBD), « Pour sur­vivre, la grande ma­jo­ri­té de ces créa­teurs doit avoir au moins 3 al­bums dis­po­nibles au ca­ta­logue d’édi­teurs bien dif­fu­sés et un contrat en cours, un em­ploi ré­gu­lier dans la presse ou l’illus­tra­tion jeu­nesse, ou alors ac­cep­ter di­vers tra­vaux dans d’autres do­maines : les places étant de plus en plus rares et mal ré­tri­buées. »

La vie d’un auteur de BD est parfaitement illustrée par la BD « On a pas des vies faciles » de François DUPRAT, parue aux éditions « Le Cycliste », en 2007 :

DUPRAT y raconte avec beaucoup d’humour, ses aventures de jeune auteur qui tente de vivre de son crayon, avec son RMI, les préjugés, les fins de mois difficiles et toutes les galères que peut connaître un auteur de BD.

Petite anecdote : DUPRAT raconte comment il s’est retrouvé un jour, avec ses collègues de fanzinat, installé lors d’un festival BD juste devant les toilettes. Il nous était arrivé exactement la même mésaventure avec l’association Kuwabara lors d’un festival BD dans le nord est de la France. Je n’en garde personnellement pas un grand souvenir…

Bref, si vous souhaitez en savoir plus sur la vie d’auteur de BD, je vous conseille donc fortement la lecture de cet excellent album.

Pour finir, quelques extraits (disponibles sur le site Bulledair.com) :

Écrire commentaire

Commentaires : 0