Un manga qui parle du milieu de l’édition

L’un des projets de KOTOJI Editions est un manga sur le handball.

Nos auteurs travaillent d’arrache-pied pour finaliser l’ouvrage avant la fin de l’année (les auteurs de notre manga travaillent actuellement à un rythme d’une planche par jour…).

Vous pouvez vous faire une petite idée de ce qu’est la création d’un manga, avec un manga sorti récemment aux éditions KANA, BAKUMAN.

BAKUMAN raconte l’histoire de deux collégiens qui s’associent (l’un au dessin, l’autre au scénario) pour réaliser leur rêve : devenir Mangaka (auteurs de manga pour ceux qui ne sauraient pas ce qu’est un mangaka).
Au travers de leur histoire, on pourra voir que le chemin est long et difficile avant de réussir. Ce manga est par ailleurs l’occasion de découvrir les coulisses de l’édition.

Même si l’on ne peut pas vraiment se comparer aux grandes maisons d’édition japonaises décrites dans BAKUMAN, ce manga permet de montrer plusieurs choses sur notre travail d’éditeur.

En effet, on peut y voir que l’éditeur, ce n’est pas qu’un simple intermédiaire et financeur entre un auteur et un imprimeur. Les étapes sont nombreuses entre la création et la sortie du livre, au cours desquelles l’éditeur doit être présent à chaque fois. Enfin, c’est en tous cas ma vision du travail d’un éditeur…

BAKUMAN est un manga des auteurs de Death Note (Tsugumi OHBA et Takeshi OBATA). Autant, j’ai détesté Death Note, pour son scénario que j’ai trouvé absurde (ce n’est que mon avis) et ce, en dépit du dessin magistral d’OBATA, autant j’ai adoré la fraîcheur de BAKUMAN. Les héros sont drôles et attendrissants. En plus de nous montrer les coulisses de la création du manga, les auteurs nous ramènent dans notre adolescence et dans nos douces visions de l’amour à 14 ans… ça nous rajeunit pas tout ça !!!!

A lire…

Pierre

Écrire commentaire

Commentaires : 0