De retour d'Angoulême 2012 - Partie 4

Shong, auteur de BD
Shong, auteur de BD

INTERDICTION DE CONSOMMER DE L'ALCOOL DANS L'ENCEINTE DU SALON

 

Le samedi soir, vers 18h, nous avions décidé d'organiser un pot sur notre stand, histoire de réunir un peu tous nos copains d'Angoulême.

 

Nous avions notamment dans nos cartons quelques bouteilles de Champagne et quelques biscuits apéritifs.

 

Toutefois, au moment d'ouvrir la bouteille, un agent de la sécurité me tombe dessus : "Ah non ! ça va pas être possible !" Apparemment ils avaient eu des instructions précises le matin même interdisant la consommation d'alcool dans le chapiteau.

Aussi, tel l'impitoyable Al Capone, l'impitoyable éditeur que je suis, a décidé de distribuer mon alcool en douce (certes, la comparaison est un peu forte ^^ )...

 

C'est ainsi que nous avons pu partager notre verre de l'amitié, en toute discrétion bien sûr...

 

 

LA DIASPORA LAOTIENNE

 

A l'occasion de ce pot, j'avais invité l'excellente auteure Vanyda, à se joindre à nous. Vanyda et moi, partageons une même origine laotienne, du coup, on avait pas mal de choses à se raconter...

Au passage, un groupe de trois personnes s'arrêtent pour venir saluer Vanyda, dont deux garçons d'origine asiatique, Shong et un autre Pierre (par "autre", j'entends autre que moi).

 

En voyant le nom de famille de Pierre sur son accréditation (il ne travaille pas du tout dans la BD, mais il accompagnait son ami Shong sur le salon, ainsi que son amie Sylvie), j'ai tout de suite deviné que lui aussi était également laotien.

 

Shong quant à lui, est un laotien Hmong (pour savoir qui sont les Hmongs, je vous invite à visionner l'excellent film Gran Torino, de l'excellent également, Clint Eastwood), auteur de BD, ayant signé notamment la série Alkhâne chez Bac@BD.

 

C'était assez rigolo de retrouver 4 laotiens d'origine au même endroit et au même moment, les immigrés laotiens étant si peu nombreux, la probabilité était donc assez faible...

 

Il ne manquait sans doute donc plus que Dara, auteur d'Appartement 44 chez Ankama, et on aurait sans doute retrouvé tous les laotiens de la BD au même endroit.

Mais peut-être y en a-t-il d'autres que je ne connais pas ?

 

Bref, j'en finis avec cette parenthèse purement communautariste...

 

 

Plus tard dans la soirée, à l'initiative de nos copains Tanguy et Capo, nous sommes partis tous ensemble dans un restaurant chinois. Sur le chemin, nous avons retrouvé deux jeunes filles, dont je vous parlerai dans mon prochain article...

 

Pierre

Écrire commentaire

Commentaires : 0