Un petit focus sur le cinéma d'arts martiaux hongkongais : petite sélection personnelle

L'une des principales raisons pour lesquelles nous avons choisi de publier BLOOD & STEEL chez KOTOJI, est une passion pour les arts martiaux mais également une passion pour les films d'arts martiaux.

Nous sommes assez nostalgiques en particulier de la grande époque des films de Hong-Kong des années 80 et 90, qui correspondaient à un âge d'or du cinéma d'arts martiaux.


ARTE diffuse cet été plusieurs films d'arts martiaux que l'on vous invite à voir ou revoir.

L'occasion pour nous de vous présenter une sélection tout à fait personnelle et subjective de films d'arts martiaux, en espérant vous faire découvrir des pépites dont vous n'avez peut être jamais entendu parler.



LA FUREUR DU DRAGON


Ce film réalisé et interprété par le légendaire Bruce Lee est un peu une madeleine de Proust pour bon nombre de personnes de notre génération (trentenaires) que nous avions pu découvrir dans les années 80 grâce aux diffusions de la défunte chaîne la 5, qui passait régulièrement des films hongkongais d'arts martiaux.

Le film avait bénéficié à l'époque d'un doublage à la Nicky Larson qui fait de cette version française une œuvre différente du matériau d'origine. Par exemple, le personnage interprété par Bruce Lee dans la version originale s'appelle Tang Lung mais le distributeur français René Château avait décidé de l'appeler tout simplement... Bruce Lee.

En outre, cette version avait été amputée de plusieurs scènes, changeant radicalement l'implication de certains personnages et la fin du film.

La bonne version du film est finalement sortie en DVD en France au début des années 2000.


Bref, il faut surtout retenir de ce film l’impressionnante performance martiale de Bruce Lee qui illumine de bout en bout ce long métrage par son charisme.


Et voici l'une des meilleurs scènes du film :

OPERATION DRAGON


On continue avec Bruce Lee, et son dernier film (techniquement, son dernier est le Jeu de la mort, mais celui-ci n'a pas été tourné jusqu'au bout du fait du décès du maître), OPERATION DRAGON, super production américano-hongkongaise réalisée par Robert Clouse en 1973.

L'excellente bande originale est signée Lalo Schifrin, à qui l'on doit notamment les BO de Mission impossible, Mannix, Bullit et l'Inspecteur Harry.

L'histoire d'un grand criminel international qui organise un tournoi d'arts martiaux sur son île a fortement inspiré l'histoire du jeu Mortal Kombat.

Pour l'anecdote, sachez que le titre initialement donné à ce film était.... BLOOD & STEEL !!!!

Jozev, l'auteur des romans BLOOD & STEEL est un grand fan de Bruce Lee. Il faudra qu'on lui demande si cela a un lien avec OPERATION DRAGON.

DRAGON LORD


DRAGON LORD est un film réalisé par Jackie Chan au début des années 80 sur deux jeunes hommes qui vivent d'une manière oisive, à faire des blagues, du sport, et qui se disputent les faveurs de la même fille. Mais lorsque les deux garçons sont confrontés à des contrebandiers, ils n'ont d'autre choix que de prendre leurs responsabilités et de se battre pour la justice (et accessoirement sauver leurs propres vies).

Il s'agit là de la grande époque des films de Jackie Chan. On retiendra surtout les scènes hallucinantes de compétitions sportives et en particulier un match de "foot avec un volant" totalement hallucinante.

LA 36EME CHAMBRE DE SHAOLIN


Ce film est considéré comme un des plus importants et des plus influents films d'arts martiaux de tous les temps.

Un fils de poissonnier à Canton est pourchassé pour acte de rébellion contre l'invasion mandchou. Sa famille et ses amis seront assassinés. Il se réfugie au temple de Shaolin pour y apprendre les arts martiaux pour obtenir vengeance. Mais l'enseignement n'est réservé qu'aux religieux. Il se convertit donc et devient moine et va développer son apprentissage dans les 35 chambres de Shaolin qui développent chacune un talent particulier. Son but ultime devient alors de créer une 36ème chambre qui soit ouverte aux laïcs pour qu'ils y apprennent les arts martiaux.


A noter que lorsque l'on a créé le label ASIAN DISTRICT, on avait hésité au départ à appeler ce label CHAMBRE 36 en hommage à ce film. Mais ASIAN DISTRICT, c'est sans doute plus parlant et plus universel !!!

HISTOIRE DE FANTOMES CHINOIS

 

HISTOIRE DE FANTOMES CHINOIS est une trilogie de Ching Siu-Tung produite par le légendaire Tsui Hark.

Les trois films reprennent plus ou moins la même trame, à savoir une histoire d'amour entre un homme et une femme fantôme, dans un temple hanté, dans une ambiance poétique et magique, mais également terrifiante par la présence de démons venus hanter la demeure.

Cette histoire s'inspire d'un conte traditionnel chinois.

D'ailleurs, le premier titre asiatique publié par KOTOJI (on avait pas encore créé le label ASIAN DISTRICT à l'époque) est LA BELLE DU TEMPLE HANTE de Nie Chongrui, qui est également inspiré de ce conte chinois, parce qu'on est des fans des films...

IL ETAIT UNE FOIS EN CHINE

 

Ce film culte réalisé par le lui-même cultissime Tsui Hark est un chef d’œuvre du cinéma de Hong-Kong.

Il narre les aventures romancées du célèbre Wong Fei Hong (personnage qui a réellement existé et incarné dans des dizaines d'adaptations au cinéma), médecin chinois et grand maître en arts martiaux qui va devoir se battre contre des bandits et contre les occidentaux qui envahissent la Chine.

Dans le rôle principal on retrouve un Jet Li flamboyant (bien avant sa curieuse carrière américaine) qui interprète ce héros populaire avec un charisme redoutable dans des scènes de combats hallucinantes.

Très étonnamment, on a pas trouvé trace de manhua sur ce personnage mythique (le fantasme ultime !!).

 

LE FLIC DE HONG-KONG


Voilà un film à part dans les films d'arts martiaux que nous vous citons, car il s'inscrit dans un genre particulier qui est le film comique d'arts martiaux.

Ce film réalisé et interprété par Sammo Hung, cinéaste, chorégraphe et acteur utra connu à Hong-Kong, qui malgré son embonpoint dispose de capacités martiales hallucinantes.

Deux flics de Hong-Kong sont à la poursuite d'un dangereux criminel qui s'enfuit au Japon pour se mettre sous la protection d'un gang de Ninjas. L'un des flics est fait prisonnier. L'autre (Jackie Chan), pour mener à bien sa mission, demande de l'aide à ses anciens acolytes de l'orphelinat dans lequel il a grandi, une bande de petits escrocs bras cassés mais qui ensemble forment une redoutable équipe.

De ce film, on retiendra les gags de cette bande de l'orphelinat avec ses personnages totalement loufoques. D'un point de vue martial, on se souviendra en particulier de la performance de Jackie Chan qui combat déguisé en ARALE (personnage de Dr. SLUMP) dans un parc d'attraction japonais.


Un must !!

TIGRE ET DRAGON

 

Enfin pour conclure cette sélection, on vous présente un film que vous avez sûrement vu, le sublime TIGRE ET DRAGON d'Ang Lee qui a connu un succès critique et public international hors du commun.

Ce film est un wuxia (film de chevalerie) qui a toutefois connu un succès beaucoup plus mitigé en Chine et à Hong-Kong. Cela est sans doute dû au fait qu'Ang Lee en a fait un film beaucoup plus proche du monde occidental (le réalisateur le présentait comme un "Raison et sentiment avec du kung-fu") et s'est un peu éloigné des codes connus à Hong-Kong. En outre, la véritable révolution a été technique puisque les combats ont été chorégraphiés à l'aide de câbles plus épais que ceux traditionnellement utilisés dans les films de Hong-Kong, donnant une dimension plus aérienne aux combats (influençant ainsi les films suivants tels que Hero, Le secret des poignards volants,...).

 

Ce film avait été adapté en manhua par Andy Seto et publié en France par les éditions Tonkam qui ne sont malheureusement pas allées au bout de la publication de cette série pour cause de méventes.

 

Notez que nous avons pas mal galéré à trouver un traducteur compétent pour traduire BLOOD & STEEL parce qu'il n'est pas évident de traduire une œuvre de chevalerie chinoise. Il a fallu fouiller et parmi les pistes nous ayant mené à Solange CRUVEILLE, qui a traduit le premier tome de la série, nous avions simplement cherché qui avait pu traduire TIGRE ET DRAGON (Solange a traduit les deux premiers romans)...

Pour conclure et pour ceux qui souhaiteraient aller plus loin sur le sujet, on ne saurait trop vous conseiller l'excellent documentaire de Rick Meyers, FILMS OF FURY, qui retrace l'histoire des films d'arts martiaux, si vous arrivez à le trouver...

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Bidib (dimanche, 04 octobre 2015 17:38)

    J'adore les vieux films de kung-fu ! c'est pour ça que j'ai aimé Blood & Steel ;)
    Merci pour cet article, je vais chercher le documentaire

  • #2

    Kotoji (lundi, 05 octobre 2015 10:49)

    Merci Bidib pour ce commentaire. En ce qui concerne le documentaire, on l'avait vu sur le bouquet OCS de Orange il y a un peu plus d'un an, donc on suppose qu'il doit être disponible quelque part en France...